Page d'accueil // Université // Actualités // Diaporama // L’Université est devenue partie intégrante du pays

L’Université est devenue partie intégrante du pays

twitter linkedin facebook google+ email this page
Publié le mercredi 21 novembre 2018

Il y a seulement 15 ans, le Luxembourg s'est doté d'une université publique. Aujourd’hui, on ne peut plus imaginer le Grand-Duché du Luxembourg sans l’Université du Luxembourg. Ceci est confirmé par un sondage représentatif de l’institut TNS-Ilres mené pour l’Université à l’occasion du 15ème anniversaire de l’institution.

Selon cette enquête auprès de mille citoyens, presque tous les résidents luxembourgeois (98%) estiment que l’Université du Luxembourg est une bonne chose. 88 pour cent des personnes interrogées pensent que c'est même une très bonne ou une excellente chose.

Une grande majorité (91%) soutient l’idée que l’Université contribue positivement à l’image et à la réputation du Luxembourg. 70 pour cent sont d’avis que l’Université aide le Luxembourg à attirer de nouvelles entreprises, que les chercheurs apportent une valeur ajoutée aux grands débats sociétaux du pays et que grâce à la création de l’Université, il y a davantage de jeunes qui poursuivent des études universitaires. Autant de répondants recommanderaient à leurs enfants de s’y inscrire. En ce qui concerne le profil de l’Université, c’est son caractère international qui ressort comme élément le plus marquant dans les réponses (88%).

L'université a célébré son anniversaire hier avec une séance académique et musicale au campus de Belval en présence de 500 invités et employés. “L’Université fait désormais partie des institutions du Luxembourg”, a souligné le recteur Stéphane Pallage en rappelant ce qui a été accompli en 15 ans : “Trois facultés, trois centres de recherche interdisciplinaires, 15000 diplômés, de nombreuses distinctions scientifiques prestigieuses. Un grand merci aux artisans de ce succès : mes collègues, le gouvernement, les ministres visionnaires et nos présidents, mais aussi l’ensemble de notre personnel, de nos étudiants, nos amis et partenaires qui ont toujours cru en nous.”

 

En ce qui concerne les grands défis de l’Université, le recteur ainsi que le président du Conseil de Gouvernance, Yves Elsen, ont évoqué l’administration, la mise en place de l’enseignement médical et du “Space Master”, le développement d’une offre de formation continue, le redéploiement du domaine de la Finance ainsi que la stratégie digitale. “L’Université doit être prête à jouer son rôle de moteur de la recherche au Luxembourg”, a déclaré Yves Elsen dans son allocution. “Elle doit être ouverte à toute forme de coopération qui pourrait contribuer à resserrer les liens entre les institutions publiques de recherche et les partenaires privés de même qu’à améliorer la visibilité internationale de la communauté de la recherche luxembourgeoise.”

© Michel Brumat / Université du Luxembourg