Page d'accueil // Université // Actualités // À la une // Professeur parmi les chercheurs en psychologie les plus influents

Professeur parmi les chercheurs en psychologie les plus influents

twitter linkedin facebook google+ email this page
Publié le mercredi 17 avril 2019

Le Prof. Joël Billieux est classé 4e parmi les chercheurs en psychologie les plus influents au monde, selon un l'indicateur « Field Weighted Citation Impact » du classement mondial de 2018 réalisé par Elsevier.

Le Field-Weighted Citation Impact (FWCI) classe les citations des publications d’un chercheur et les compare au nombre moyen de citations des publications similaires dans la base de données mondiale Scopus. Par publications similaires, on entend par exemple des articles scientifiques ou chapitres d’ouvrages dans Scopus qui sont comparables en termes d’année de publication, de type et de discipline. L’indicateur renvoie aux citations reçues dans l’année de la publication et les 3 années suivantes. L’indicateur FWCI classe Joël Billieux 4e dans le domaine de la psychologie en 2018.

L’indice FWCI de 4,34 attribué au Prof. Billieux indique que ses publications sont citées au moins 4 fois plus que les publications similaires au niveau mondial.

« Ce classement est une reconnaissance exceptionnelle du travail que nous avons effectué ces dernières années, ainsi que de l'importance croissante et la place qu’occupent les comportements addictifs et compulsifs dans la psychologie, » explique le Prof. Billieux. « Ce classement reflète la performance d'une équipe et ce résultat a été possible avec l'engagement et la passion des doctorants et post-doctorants que j'ai eu le plaisir de superviser ces dernières années. »

La psychologie des comportements addictifs et compulsifs

Joël Billieux est professeur adjoint en psychologie clinique et directeur du laboratoire de comportements addictifs et compulsifs (ACB-Lab) à l’Université du Luxembourg. L’équipe de recherche s’intéresse aux processus psychologiques (cognitifs, affectifs, motivationnels, interpersonnels) impliqués dans les troubles addictifs et compulsifs. Un autre sujet de prédilection sont les interventions psychologiques ciblant les processus affectés (comme la maîtrise de soi, l’imagerie mentale, les biais cognitifs). Le ACB-Lab travaille finalement sur l’identification de processus psychologique qui sont communs aux différents troubles addictifs et compulsifs.

Le Prof Billieux a par ailleurs travaillé sur la conceptualisation et le diagnostic des addictions comportementales (comme le trouble lié aux jeux et aux jeux de hasard ou les comportements sexuels excessifs) ainsi que sur l’effet des technologies émergentes sur le comportement humain.

En 2017, il a reçu le prix du « Jeune chercheur en Sciences humaines et sociales 2016-2017 » décerné par l’Agence universitaire de la Francophonie. Il a rejoint l’Université du Luxembourg en 2017 et officie en qualité d’expert à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), dans le domaine des troubles liés aux jeux et aux jeux de hasard. À ce titre, il participe à des groupes de travail concernant l’impact des nouvelles technologies de l’information sur la santé publique, ainsi que sur la classification internationale des maladies (ICD 11), publiée en 2018 (pour la première fois en 2018, les troubles liés aux jeux ont été ajoutés dans la section relative aux troubles addictifs).

© Université du Luxembourg