Page d'accueil // Université // Actualités // À la une // EURCrossBorderAlliance : un pas de plus vers une Université Européenne

EURCrossBorderAlliance : un pas de plus vers une Université Européenne

twitter linkedin facebook google+ email this page
Publié le mercredi 13 mars 2019

Dans une volonté de dynamiser l'enseignement supérieur transfrontalier européen, le réseau UniGR (Université de la Grande Région) a mis au point EURCrossBorderAlliance, un projet pilote qui couvre le territoire européen. Cette initiative a été soumise à l'appel à projets « Projets Erasmus + Universités européennes » de la Commission européenne.

EURCrossBorderAlliance regroupe huit universités : les six universités faisant déjà partie de UniGR (la Technische Universität Kaiserslautern, les Universités de Liège, de Lorraine, du Luxembourg, de Sarre et de Trèves), ainsi que deux acteurs pour les régions des Balkans et baltique (l'Université de St Kliment Ohridski à Sofia et l’Université Vytautas Magnus à Kaunas). La phase initiale d’EURCrossBorderAlliance est projetée sur trois ans, avec une vision durable à long terme.

  • EURCrossBorderAlliance projette aussi des partenariats avec sept autres institutions d’éducation supérieure. Si le projet est sélectionné, ses partenaires agiront sur plusieurs niveaux pour stimuler l'enseignement supérieur européen:
  • L’alliance va faciliter et systématiser la mobilité estudiantineétudiante, améliorer le caractère européen de leurs institutions et encourager l’identité européenne de leurs communautés.
  • Ses membres piloteront des initiatives pour créer de vrais campus transfrontaliers avec des partenaires régionaux : l’École supérieure de techniques et d'économie de Sarre, les universités de Niš en Serbie, Saints-Cyrille-et-Méthode de Skopje en Macédoine du Nord, ainsi que l'Université de Lettonie.
  • Des partenariats régionaux assureront la diffusion et l’utilisation des résultats des projets dans d’autres régions. Les partenaires associés actuels incluent l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, l’Université de Silésie à Katowice, l’Université de technologie de Luleå et l’Association des régions frontalières européennes (ARFE).

Le projet réalisé touche environ 173 000 étudiants en total. Ils pourront bénéficier de plus de mobilité à tous les niveaux de leurs études, d’un accès commun à des outils virtuels soutenant cette mobilité et leurs éducationétudes, de l’apprentissage des langues et de compétences transversales.

Les régions frontalières: pionnières du développement et des valeurs de l'Europe

Les régions frontalières européennes - qui représentent 40% du territoire de l’UE et près de 30% de sa population - ont toujours fait fonction de véritables laboratoires, développant des modèles de collaboration régionale pour répondre aux besoins juridiques, économiques, culturels ou linguistiques.

Les partenaires d'EURCrossBorderAlliance affirment être prêts à contribuer à la définition de nouvelles normes de coopération européenne en matière d'enseignement supérieur et de recherche, transférables dans l'ensemble de l'Espace européen de l'enseignement supérieur (EEES).

Les professeurs Anastas Gerdjikov, président de l’Université St Kliment Ohridski; Tomasz Piertrzykowski, vice-président de l'Université de Silésie à Katowice; Manfred Schmitt, président de l'Université de la Sarre et vice-président de UniGR; Stéphane Pallage, président de l'Université du Luxembourg; Michael Jäckel, président de l’Université de Trèves; Pierre Wolper, président de l'Université de Liège; Arnd Poetzsch-Heffter, vice-président de la Technische Universität Kaiserslautern; Ineta Dabašinskienė, vice-présidente de l’Université Vytautas Magnus; Jean Winand, vice-président de l'Université de Liège; Maria Stoicheva, vice-présidente de l'Université Sofia St Kliment Ohrodski; Thomas Bousonville, l’École supérieure de techniques et d'économie de Sarre; Pierre Mutzenhardt, président de l'Université de Lorraine et président de l'UniGR.

© Université du Luxembourg

L'initiative "Erasmus + European Universities Projects"

La Commission européenne a lancé son appel à projets pilote « Projets Erasmus + Universités européennes » en 2018 avec l'ambition de revitaliser l'EEES. Le concept sous-jacent aux « Universités européennes » est que des alliances d'établissements d'enseignement supérieur formeront une nouvelle génération de citoyens européens, leur permettant de coopérer en plusieurs langues à travers des frontières et des disciplines, et de relever les défis sociétaux de demain. Ces alliances seront déterminantes pour l’innovation et stimuleront la compétitivité européenne.

Les projets sélectionnés bénéficieront d'un soutien financier de l'Union européenne pouvant atteindre 5 millions d'euros, pour un début de mise en œuvre fixé au début de l'année universitaire 2019/2020. L'Université de Sarre a soumis le projet pour le compte de UniGR et agit en tant que partenaire principal du projet.