Page d'accueil // International // À la une // Rankings : forte compétition entre les universités internationales

Rankings : forte compétition entre les universités internationales

twitter linkedin facebook google+ email this page
Publié le mercredi 26 septembre 2018

L’Université du Luxemboug citée dans le ranking « Rising Stars » de Nature – légère chute dans le ranking Times Higher Education

Le 26 septembre, les résultats 2019 du classement Times Higher Education World University Rankings (THE) ont été publiés. En dépit d'un score comparable avec celui de l’an dernier (52,9 points contre 53,8 points avant), l’Université du Luxembourg a perdu sa place parmi les 180 meilleures universités pour être classée parmi les 201ème à 250ème meilleures universités au monde, un groupe dont les scores sont extrêmement proches et dont le classement n’est pas individualisé. Le score de l’Université la place tout près de la barre des 200. Le fléchissement s’explique par l’accroissement constant du nombre d’universités participant au classement et par la compétition toujours croissante au sein de cette ligue mondiale.

« Des différences allant jusqu’à 20 à 30 places par an ne sont pas rares dans les rankings. Malgré un léger déclin, l’Université du Luxembourg est toujours classée parmi les 20 premiers pourcents de toutes les universités classées. Nous n’en serons que plus motivés à poursuivre notre objectif d’excellence », commente le recteur Stéphane Pallage.

Les données fournies par l’Université pour cette édition du ranking datent de 2016, conformément à la méthodologie THE. Plus de 1.250 universités du monde entier ont été classées cette année contre 1.100 l’an dernier.

L’Université du Luxembourg fait partie des 200 universités classées par le magazine Nature

La position de l’Université en tant qu’université de recherche internationalement reconnue est confirmée par d’autres rankings : le très réputé journal scientifique Nature a pour la première fois inclus l’Université du Luxembourg dans son supplément « Rising Stars » présentant les institutions de recherche dont le nombre de publications dans les journaux scientifiques de premier plan est en croissance. L’Université du Luxembourg s’y place à la 161ème position dans l’index mondial des universités et en 14ème position dans une liste des institutions de moins de 30 ans. Dans cette catégorie, l’Université est classée seconde parmi les universités européennes.

L’index Nature publié la semaine dernière est basé sur des données de 2015 à 2017 et identifie les institutions qui connaissent la plus grande croissance de leurs publications dans 82 journaux de premier plan ; les résultats de recherche de plus de 8000 institutions sont suivis. David Swinbanks, fondateur de l’index Nature, a déclaré : « Alors que les performances de la Chine continuent à dominer l’index Nature, des étoiles montantes venant du monde entier se détachent, notamment parmi les 30 jeunes institutions incluses dans l’index, en provenance de l’Iran, de l’Espagne, de la Suisse, du Japon, du Luxembourg, de la Corée du Sud, de l’Autriche, de la Norvège, des Etats Unis, de Singapour, de la Finlande, de l’Inde, de la France et de la Chine. »